Infos
  • LE PARCOURS DU DAKAR 2018 SERA PRESENTE LE 22 MARS...SOYEZ ATTENTIFS AUX NOUVEAUTES!!

Concurrents

11 - Monster Energy Honda Team

retour

PILOTE

Joan Barreda Bort

  • Date de naissance : 11/08/1983 à Castellon
  • Taille / poids : 1.80 m / 76 kg
  • Sponsors : Honda, Monster Energy, AMV, Alpinestars, Scott, Greenland

Palmarès Dakar :

    • 2016: Abandono
    • 2015: 17º (3 victorias de etapa)
    • 2014: 7º (5 victorias de etapa)
    • 2013: 17º (4 victorias de etapa)
    • 2012: 11º (1 victoria de etapa)
    • 2011: Abandono en la 2ª etapa

Palmarès Autres Courses :

    • 2016: 2º en el Desafio Ruta 40, 1º Baja Spain, 1º Vegas to Reno, 1º China Grand Rally
    • 2015: 15º en el Rally de Abu Dabi
    • 2º en el Rally de Qatar
    • Abandono en el Rally de Marruecos
    • durante la última etapa siendo líder destacado de la general.
    • 2014: 3º del Desert Challenge / 1ero del Rally de Qatar / 6º del Rally de Cerdeña / 4º del Rally de
    • Marruecos
    • 2º en el Campeonato del Mundo FIM de Rally Raid 2014
    • 2013: 3º en el Rally de Marruecos
    • 1º de la Baja Aragón.
    • 2012: Ganador del Rally de Egipto
    • 2º en el Rally de Marruecos
    • 5º en el Rally de Dubái
    • Ganador de la Baja España-Aragón.
    • 2011: Rally de Marruecos (abandono
    • 2 victorias de etapa) / 5º en el Campeonato de España de Enduro.
    • 2010: Rally de los Faraones (Abandono en la 4ª etapa, 2 veces 2º en las etapas 2 y 3) / Abandono en la Baja Aragón (ganador del prólogo)
    • 2009: Abandono en la Baja Aragón
    • 1996: Ganador del Campeonato de España de Motocross (categoría juvenil), tenía 12 años.

Véhicule

CRF450RALLY HONDA

  • Marque : HONDA
  • Modèle : CRF450RALLY
  • Préparateur : HRC Honda
  • Assistance : HRC Honda
  • Classe : ELITE ASO

Vidéos & Réactions

étape 10 Réaction
« L'étape la plus dure de ce Dakar »
étape 8 Réaction
« Agréable d'être à l'attaque »
étape 4 Réaction
« C'est le genre d'étape qui permet...
étape 3 Réaction
Joan Barreda : «Quand la situation se...
étape 2 Réaction
« Une bonne étape de transition »

Classement

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Scratch 6 9 1 2 23 - 4 1 - 1 1 3
étape 5 8 1 30 23 - 4 1 - 1 1 3
Général 5 8 1 8 11 11 9 9 9 5 5 5

« Nous pouvons gagner ce Dakar »


Joan Barreda est à la fois contrarié et confiant. Ses deux dernières prestations sur le Dakar sont encore une épine dans sa carrière. Il y a d'abord l'abandon de l'an dernier sur une rupture moteur lors de la 6ème étape qui arrivait à Uyuni. Il y a ensuite son résultat 2015, en demi-teinte avec une 17ème place finale loin de ce que son pilotage rapide et talentueux pouvait laisser espérer. Mais Uyuni, déjà, avec une chute et un bris de guidon, lui avait fait perdre toutes ses vues sur le podium. Deux contreperformances qui, malgré leur goût amer, ne n'empêchent pas de se présenter pour sa 7ème participation serein et confiant. Le leader de l'équipe Monster Energy Honda Team a pour cela remis les choses à plat et, en totale harmonie avec l'équipe, redéfini la saison en fonction du Dakar. Le championnat du monde a fait les frais de cette nouvelle stratégie. « Bang Bang » Barreda et HRC ont misé sur l'endurance. Ils ont donc décidé de soumette la machine à des exigences se rapprochant de celles du Dakar. C'est donc sur des pistes qu'il ne fréquentait pas auparavant que Barreda a construit sa préparation : China Grand Rally, Las Vegas - Reno ou encore le Desafio Ruta 40 en Argentine. A chaque fois le pilote de Castellon a enfourché sa CRF 450, multipliant ainsi les tests pour créer les conditions d'un Dakar enfin victorieux. Le but poursuivi depuis maintenant trois ans.


J.B.B. « Le but de cette année de préparation était de faire une moto plus sure et plus résistante. La puissance n'était pas notre propos. Pour atteindre cet objectif j'ai accumulé les kilomètres. La moto est fiable, c'est un fait, surtout le moteur qui constitue vraiment un argument important. Mais au niveau électrique, l'année dernière, au fil des jours les connexions se fragilisaient. Elles sont aujourd'hui bien plus fiables. Nous n'avons pourtant pas tout solutionné car on ne peut jamais être sûr de tout à 100% sur une course comme le Dakar qui est particulièrement longue et éprouvante, plus que n'importe quelle autre. Nous avons multiplié les tests et les simulations. Finalement ce travail contribue à créer une confiance importante. Aujourd'hui, je peux dire que cette moto est agile, facile à mener, très agréable. Ce Dakar est important car s'il se déroule bien, il y a de beaux projets ensuite avec les Japonais. Entre l'équipe et moi, la confiance est vraiment réciproque. Si les problèmes mécaniques nous épargnent nous pouvons véritablement gagner ce Dakar. Nous ne pouvons pas nous permettre de passer à côté. »

Diffuseurs TV officiels